La technique du Fusing

Les travaux présentés ici font appel à deux techniques :

Le Fusing proprement dit consiste à assembler des pièces de verre et à les porter à température de fusion dans un four spécifique, soit environ 800 degrés Celsius.

Le verre utilisé est teinté dans la masse; les couleurs sont obtenues par l'adjonction de composants chimiques à la silice.


Le Slumping utlise des moules en céramique ou en acier pour thermoformer des objets en 3 dimensions, tels des barrettes, des appliques, des plats.

Quatre types de verres sont utlisés dans le fusing :

> Le verre opalescent : un verre opaque
> Le verre cathedrale : un verre transparent
> Le verre iridescent : un verre opalescent ou cathedrale qui a été recouvert d'une couche d'étain
> Le verre dichroique : de fines couches d'oxydes métalliques, tels que du titanium, du silicon ou magnesium sont déposées sur la surface du verre à haute température : ceci crée une couche brillante qui semble avoir plusieurs couleurs, spécialement lorsque vue sous différents angles.

Carole ChauvelinCarole Chauvelin Le verre est acheté sous forme de feuilles de différentes épaisseurs, de granulés, de poudre ou de fines baguettes.


Tous les verres utilisés doivent être testés "compatibles", sous peine de craquer en refroidissant. Le verre doit monter lentement en température, celle-ci varie en fonction de la recherche d'effets spécifiques. Il doit ensuite refroidir lentement, de facon à se "reconstruire" suivant une courbe de température propre à chaque verre.

Carole Chauvelin

Les fours utilisés sont assistés par ordinateur, pour obtenir des résultats cohérents. Cependant, chaque réalisation sera différente, et certaines imperfections ou irrégularités font partie du mystère et de la beauté de ce procédé.